14-18Theme

 

Petits poilus qu’on salue

Ernest  Alphonse et Eugène

vous aviez quoi, la vingtaine

en quatorze, à peine plus.

Vos prénoms qui n’ont plus cours

brodent d’or au cœur des bourgs

le granite où ils s’égrènent.

 

Léon Victor et Fernand

dans vos médaillons d’émail

vous souriez si confiants !

Braves gamins ! Au bercail

vous deviez rentrer fringants

pour Noël chez vos parents …

 

Petits poilus qu’on salue

Gaston Alfred ou Etienne

vos mère, amantes, marraines

aujourd’hui n’espèrent plus

comprendre quel sort cruel

a fait tomber en javelle

tant de beaux épis fauchés

pour l’honneur dans les tranchées

illustration Jacques Tardi