15 décembre 2014

Le miroir

  Ma chambre se dédouble ondule en son miroir dans l'eau verte effarée d'un calque qui chavire   Comédie provisoire la pièce et son décor s’effaceront bientôt de leur cadre doré   Regagnant les coulisses d'un théâtre oublié je quitterai la scène sur la pointe des pieds   Si les ombres piégées par leur vieux répertoire s’en revenaient un soir soulever le rideau de sa glace piquée je franchirais sans heurt le seuil flou de l'histoire au bras d’un beau marquis en perruque poudrée   Nous... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2014

Paris la pluie

  Parapluies rondes carapaces se croisent se frôlent s'évitent élytres qui tanguent lévitent pris d’une fièvre de termites   Sous leurs dômes luit en play-back hachée dans un miroir de flaque l'enseigne sanglante  d'un claque               Paris la pluie   Sous ces coquilles ruisselantes bouquets qu'un vent glacé tourmente gerbes endeuillées qui arpentent le pavé gras ... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 09:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 décembre 2014

Les vieux pommiers

    Le printemps refeuillera les vieux pommiers du verger même si boxeurs sonnés ils titubent le nez torve sous leur écorce éclatée   De leur pas mal assuré ils trottinent vers l’été   Drapant de splendeur les nœuds de leurs membres déjetés le printemps rhabillera leur obscène nudité   En bancrochant sous l’averse je fourre au fond de mes poches mes deux poings que le vent gerce   Nul printemps radieux ne croche à mess ongles des promesses nul prélude n’y bourgeonne l’espoir... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 10:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 décembre 2014

Noëls d'enfance

  Vous allez semant des dorures par les sentiers de nos mémoires   Vous voilez givrez de guipures les vitres de nos vieux manoirs   Vous plantiez des forêts en fête dans le nid des chaussons de laine j’entends résonner les musettes de ces pieux refrains dont l’haleine soufflait des bulles de coton sur le papier glacé des nuits   O mes Noëls dont les santons dansaient des gigues éblouies 
Posté par amibrett à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2014

Lait de l'ombre

  Givre              lait de l’ombre que lapent les bises de décembre au revers des talus sur le dévers des toits   Masque fragile fard précaire bleuissant les joues de l’hiver   Givre             tissant dans les herbiers tes arantèles pailletées sucrant la barbe des chevaux   Lambeaux de nuit  mal essorée défroque d’ange abandonnée   Givre ... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 09:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 décembre 2014

La chatte

  Ondoyante la chatte en robe de fumée est venue se couler sous mon livre fermé elle déroule un râle effilé qui m’enchante enveloppe la nuit des volutes vibrantes d’une ruche lovée au creux de mes genoux   Chavirée houle tiède et pâle de son ventre elle s’offre à mes doigts à ma caresse lente   Dans l’écrin de ma main elle a glissé sa joue et je vois crépiter des éclats de porphyre cloutant sur le velours leur lustre de bijoux avant que le sommeil ne vienne la quérir  
Posté par amibrett à 09:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 novembre 2014

La belle image

   On crayonne au fusain sur un coin de mémoire  un  portrait retouché pâli   On broie un peu de noir dans les blancs de l'histoire pour forcer la fadeur  des gris   Ces glorieuses années de tendres camaïeux qu'on aurait traversées candides les pieds nus des fleurs dans les cheveux et l'amour en partage...   Morbleu la belle image !   Le feu l'a dévorée n'en restent racornis que des gris outragés dans l'âtre refroidi
Posté par amibrett à 09:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 novembre 2014

Au bord de l'hiver

  Les brumes du bord de l’hiver coulent du verre dépoli entre le soleil et la pluie les bois sont barbelés de fer   Rayant de leurs cris de colère nos ciels embués de crachin les corbeaux du bord de l’hiver envahissent notre jardin   Avant le désert de l’hiver notre verger offre un répit aux freux un éden éphémère ils en labourent l’agonie   Les oiseaux du bord de l’hiver ont la couleur de leur dépit ils ensemencent notre terre du présage de longues nuits
Posté par amibrett à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2014

Jeux d'enfants

  Trilles de cris d’enfants au travers d’une haie giclées de citron vert trouant le mur du temps   Des migrations d’oiseaux remontent les étés leurs ailes souffletant les joues rondes du vent de nos jeudis d’antan   Mêmes cris mêmes rires une vie est passée et la course s’achève à l’heure du goûter   Un vélo délaissé au tournant de l'allée épuise doucement son fredon en roue libre 
Posté par amibrett à 17:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 novembre 2014

Le temps de l'attente

  Un silence aigu a percé la nuit et le temps reprend son attente vaine il n’a rien à vendre qu’un miroir gauchi où son mufle tend sa grimace obscène   Il n’a rien à vendre ce fieffé voleur que ces quelques cendres la pâle lueur d’un mégot amer cent fois rallumé   Pauvres souvenirs ! on voudrait charmer cette armée de rats qu’on traîne après soi rien que pour meubler l’attente sordide de l’aube perfide qui va nous bouffer
Posté par amibrett à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]