31 octobre 2018

La requête des chrysanthèmes

    Ébouriffés les chrysanthèmes bouillonnent Place du Marché sous leurs tignasses de rebelles gronde un concert de voix outrées :   « Nous avons beau sur tous les tons chanter la vie nous embraser gonfler nos pompons nos chignons en de subtiles variations japoniser nos protestations restent vaines en cimetière nous menez au seul gala qui nous convienne vous en êtes persuadés   Croyez-vous adoucir l’exil de vos défunts encalminés sous nos falbalas inutiles dès demain ils seront fanés ... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 09:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 octobre 2018

L'hiver approche

  L’hiver approche à reculons Aux coins des murs, chaussé de plomb il traîne une ombre délétère   S’attardant plus que de raison l’été pieds nus dans sa lumière jusqu’en octobre a tenu bon     Les danses de demi-saison n’ont plus cours et les chrysanthèmes préludent émus de frissons à l’ouverture d’un requiem
Posté par amibrett à 17:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 octobre 2018

Le silence

  Le silence a peuplé de rides le désert et semé des cailloux à la place des mots   Ça et là dans le sable une rose de pierre cherche à sculpter le vent effeuille les échos de ces fêtes anciennes dont la mémoire peine à sauver des lambeaux ... [Lire la suite]
Posté par amibrett à 10:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 octobre 2018

Petit matin

  Petit matin tendu de toiles d’araignées aux franges de l’automne emperlées de rosée    Le soleil s’est glissé sous les cils de la nuit et son œil rouge luit en réchauffant la joue poudrée de la colline   Petit matin soyeux dans sa lingerie fine  petit matin matois jouant de l’illusion d’un été s’attardant bien plus que de raison    Petit matin radieux parfum de la fumée qui monte du village à l’heure du café   
Posté par amibrett à 18:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]