essuiles-au-petit-matin

 

Petit matin tendu de toiles d’araignées

aux franges de l’automne emperlées de rosée 

 

Le soleil s’est glissé sous les cils de la nuit

et son œil rouge luit

en réchauffant la joue poudrée de la colline

 

Petit matin soyeux dans sa lingerie fine 

petit matin matois jouant de l’illusion

d’un été s’attardant

bien plus que de raison 

 

Petit matin radieux

parfum de la fumée

qui monte du village à l’heure du café