littoral-sauvage_940x705

 

Sous les solives des orages

tes ciels déchirent la lumière

en froissent des lambeaux

harponnés par les flots

 

Pays fier et taiseux

étrillé par le vent

sous la toison de tes ajoncs

un rien de chair cousue de nerfs  

 

Pour tenir tête à l’océan

tu n’as que la peau sur les os

 

Remontant tes abers c’est le sang de la mer  

qui cogne dans tes veines

et va baigner ton cœur battant sous le granit

 

Dans tes yeux lessivés par le feu des embruns

traînent des rêves de bocages

lacérés par des chemins creux

 

Entre lande et ressac

sur tes lèvres d’écume

ricochent les couplets des gwerzioù* de naguère

dont le flux déroulait les galets de ta langue

 

 

*Une gwerz (en breton, au pluriel gwerzioù) est un chant breton racontant une histoire, depuis l'anecdote jusqu'à l'épopée historique ou mythologique. Proches des ballades ou des complaintes, les gwerzioù illustrent des histoires majoritairement tragiques ou tristes.