ob_1b82eb_12741989-1021255007940902-294986315956

 

De grains en grains l'hiver grenaille

ourle le lin des longues nuits

à petits jours

brodés d'ennui

 

Langueurs d'un soleil essoré

dont les pâles rayons loupiotent

Le crépuscule entortillé dans ses haillons

frappe à  ma porte

 

Sur le seuil nu de février

hardi messager du désir

je brûle de voir se dresser

le coucou

bravant les gelées

du clair toupet de son sourire