chauve souris

 

Mi ange mi démon elle a la griffe ailée

Pour démasquer la lune

et cache

entre ses doigts

ses timides journées

 

Glissant au crépuscule

des poutres d’un grenier

c’est une ambiguïté

 née entre chien et loup

 

Quand elles se déploient

ses mains gantées de soie

tissent des équivoques

entre mélancolie et rêveries loufoques

 

Dans son petit groin luit l’acier de ses quenottes